• La Lueur d'étoile

Soin de Vie(s): Femme à New-York en 1953 : Dépendance affective et attente de l'Autre...



Un rituel est lancé trente minutes avant le soin, afin de te relier à l’énergie du jaspe rouge, du rubis et du lapis lazuli. Les énergies présentes sont particulièrement centrées sur ton chakra du cœur et ton 3ème œil, et je ressens des énergies en lien à la passion amoureuse / liens amoureux qui commencent à s’alchimiser dans ton chakra sacré. Durant ma préparation d’avant-soin je te vois allongée en apesanteur dans un environnement énergétique sombre, et tu es alors entrain d’être préparée par les êtres des étoiles qui t’accompagnent, scannée entièrement des pieds à la tête par différents rayons d’énergies…


Lorsque je me connecte à toi à l’heure du soin, tu es allongée en apesanteur dans un cosmos étoilé bleuté, et des dizaines de présences lumineuses énergétiques tournent autour de toi. Ton chakra du cœur s’illumine d’énergie blanche-dorée, suivi par tes autres chakras. Ton corps se met à tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en continu, et je vois soudain une clef dorée apparaître au-dessus de ton 3ème œil, puis de tous tes autres chakras. On me fait alors instantanément plonger dans ton 3ème œil où s’intègre en même temps que moi cette clef dorée… Je tombe dans un vortex étoilé durant un moment, jusqu’à ce que j’arrive au cœur de l’une de tes vies…


Nous sommes alors en 1953, et je suis une femme de 32 ans dans mon appartement de relativement « haut standing » Newyorkais. Je soigne toujours mon apparence et fais très attention à l’image que je renvoie. Je suis plutôt menue et légère, tout comme je ne suis pas pleinement ancrée sur Terre. Je suis peu Présente dans mon corps et dans mes faits et gestes du quotidien, toute mon énergie est là-haut dans mon mental, je suis comme en flottement et traverse ma Vie sans Vivre pleinement l’Instant. J’ai un niveau de vie aisé et provient d’une famille riche et nombreuse. Ce sont mes parents qui m’ont acheté et meublé ce lieu de vie situé à quelques rues de leur propre appartement. Mon père travaille dans la banque et ma mère est couturière à ses heures. Je ne travaille pas et c’est ma famille qui subvient à mes besoins. Je ne suis pas mariée et je n’ai pas d’enfant, mais c’est mon principal objectif de vie, je ne vis que pour ça et y pense chaque jour qui passe, toute mon énergie est centrée sur cet objectif qui n’est toujours pas réalisé.


Je suis cependant depuis plusieurs mois en relation avec un homme vis-à-vis duquel j’ai beaucoup d’attentes. Cet homme est peintre en bâtiment, il m’a accostée un jour dans la rue alors qu’il était en pause de travail avec ses collègues. Je suis immédiatement tombée sous le charme de son côté « tombeur », de son air confiant et spontané prenant les choses en mains, et la différence de classe qui aurait pu me déranger de prime abord est immédiatement passée au second plan face à l’intérêt qu’il montrait pour moi. Depuis plusieurs mois maintenant nous avons une relation, mais je m’y sens plus investie que lui. Il passe me voir régulièrement mais ne fait que des allers et retours, passant quelques heures ou la nuit, et repartant ensuite faire sa vie. Inconsciemment sous ma forte dépendance affective, je sais / « sens » que quelque chose « cloche », que nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes et ne souhaitons pas les mêmes choses, mais je reste dans le déni car la réalité serait bien plus difficile à supporter. Je passe donc mes semaines à l’attendre et mon mental reste centré sur ce lien et cet objectif de vie de trouver quelqu’un à tout prix pour me sentir accomplie. Les jours se suivent et toute mon énergie est dans l’attente d’un futur qui n’arrive pas, je ne suis pas du tout investie dans mon présent, dans mon quotidien, dans mon corps et dans la matière, j’ai ce constant ressenti ancré en moi de ne pouvoir être totalement épanouie seule. Je n’ai même pas l’envie de m’investir pleinement dans autre chose, ce besoin intérieur permanent d’être en relation et de trouver un homme souhaitant s’engager prend toute la place, c’est comme si je n’avais pas d’autre objectif de vie, que je ne pouvais m’accomplir sans ça et que le reste n’avait pas d’importance. Tout mon mental est centré dessus en fond, je n’ai pratiquement rien d’autre en tête que cet objectif, même si c’est inconscient. Mon regard « automatique », mon fonctionnement automatique me fait attendre quelque chose de l’extérieur en permanence de manière ancrée. C’est comme si mon mental avait la croyance déjà ancrée que j’étais vide intérieurement, et qu’il n’y avait donc aucune raison d’aller voir dans mon intérieur, de centrer mon énergie en moi pour y trouver ce dont je pense manquer et que j’attends de l’extérieur… Je ne pense même pas à cette hypothèse d’aller voir en moi, je n’ai pas conscience de ma dépendance affective qui me fait rester dans l’attente et passer à coté de la création de ma vie présente.


Le temps passe et les semaines d’attente se ressemblent. Je vois cet homme lorsqu’il décide de venir me voir mais cela ne dure jamais longtemps. Je suis à ses petits soins lorsqu’il vient. Je suis très rigoureuse intérieurement et veut paraître parfaite tout le temps, savoir tout faire parfaitement devant lui. Il y a beaucoup de rigidité dans mon intérieur, et aucune spontanéité. Je ne dis pas à cet homme ce que je ressens réellement ni ce que j’attends de lui. Je ne lui dis rien et contiens mes émotions, je fais toujours bonne figure.


La période hivernale arrive et il commence à neiger. L’ambiance de l’hiver et des fêtes de Noël qui se rapprochent m’enchante. L’homme avec qui je suis en relation a prévu de passer me voir, et je lui ai cuisiné avec amour des plats tout l’après-midi afin que nous dînions ensemble. Le dîner se déroule merveilleusement bien, je me sens encore davantage éperdument amoureuse dans cette ambiance romantique enneigée de fin d’année. Après le repas, nous regardons la neige qui tombe à travers la fenêtre bras dans les bras. Je me laisse porter à la rêverie et lui demande quand est ce qu’il pourra m’emmener en vacances, juste lui et moi. Il montre alors un mouvement de recul afin de trouver mon regard, tout en ayant un sourire étonné… Et il m’annonce ce que je ne voulais pas voir ni entendre depuis le départ. Malgré sa grande bienveillance et douceur envers moi, ses mots m’expliquant qu’il n’est pas engagé et ne compte pas l’être sont très violents à entendre pour moi. Je ressens soudain un « coup de poignard » au niveau de l’abdomen et j’ai l’impression de tomber dans le vide, de tomber dans le néant. Une immense tristesse et colère me gagnent, je me sens abandonnée et trahie tandis que mon mental n’a plus de repères et part dans tous les sens, j’ai l’impression de « perdre la tête », de ne plus avoir d’étayage. [La scène se coupe].


Nous sommes le 24 décembre 1953. Ma relation avec cet homme s’est terminée le jour de cette dispute devant cette vue de ciel enneigé. Je ressens depuis un grand vide intérieur couplé à un profond désespoir et un sentiment d’injustice, et je suis en errance dans mon quotidien. Je n’éprouve aucune joie, aucun plaisir, et suis totalement absente de ma vie, perdue dans ma tête. Ce jour là je dîne chez ma famille avec laquelle nous aimons fêter dignement et en grand nombre les fêtes de fin d’année. Je fais difficilement bonne figure durant ce repas, face à tout ce monde. Je prétexte avoir besoin de me changer pour pouvoir rentrer chez moi à deux rues de là. Une fois dans mon appartement, je regarde le ciel bleu nuit à travers ma fenêtre, celle où nous regardions la neige tomber, ensemble. Ce soir il ne neige pas et une lune presque pleine très lumineuse trône à côté de quelques étoiles. Mon mental est alors totalement aspiré par ce ciel, et se déconnecte complètement de la réalité de l’instant. J’ai l’impression que ma vie est finie et que je ne peux plus atteindre mon objectif. Sans prendre le temps d’y réfléchir, j’ouvre la fenêtre et saute dans le vide. La dernière image que je vois sous mes yeux est ce ciel étoilé éclairci par cette grande lune radieuse.


Tu réapparais devant moi allongée en apesanteur dans ce cosmos étoilé, les présences lumineuses tournant toujours autour de toi. Des fils d’énergie dorée tout en mouvements tournent à vive allure dans ton chakra du cœur et ton 3ème œil qui chauffent grandement. C’est alors l’Archange Raphaël qui fait son apparition derrière ta tête et te plonge dans une grande bulle d’énergie verte et dorée qui agit en profondeur un long moment… Tous tes chakras se mettent alors à chauffer, ton chakra du cœur particulièrement. Je perçois des images défiler à toute vitesse dans ton 3ème œil et ressens beaucoup de fourmillements dans les jambes ainsi qu’une pression sur le front. Mon équipe me précise : « Transformation radicale de son système de croyances » (…) « Désintégration des éléments superflus ». Tout à coup dans tout cette énergie verte et dorée, ton chakra du cœur extériorise une grande masse d’énergie saturée et très dense qui remonte en lenteur dans les hauteurs, et ton 3ème œil fait ensuite de même. J’entends : « Désintégration des codes erronés ». Un rayon d’énergie blanche te scanne alors dans cette bulle verte des pieds à la tête en continu. Ton chakra coronal s’ouvre ensuite en corolle violette et un faisceau d’énergie dorée descend des hauteurs pour y entrer et nourrir ta colonne énergétique.


J’entends : « Reprogrammation cellulaire ». Mon équipe me précise l’impact de cette reprogrammation, m’explique ce qu’ils sont entrain d’intégrer comme nouvelles données positives qui viendront remplacer les anciennes : « Elle n’a pas attendu. Elle a osé regarder à l’intérieur et a pu voir que ce qu’elle cherchait s’y trouvait ». Cette énergie dorée agit un long moment tandis que la bulle verte et l’Archange sont toujours là. Puis, cette énergie dorée apparaît dans tous tes chakras et prend ensuite en expansion dans tout ton intérieur… D’un coup tous tes chakras s’illuminent grandement, et ton 3ème œil ainsi que ton chakra du cœur s’ouvrent en grand et se mettent à rayonner de doré. La bulle d’énergie verte et dorée disparaît, ainsi que l’Archange Raphaël. Ton corps entier montre alors un léger mouvement convulsif, tandis que tu ouvres la bouche et prend une grande inspiration. Je ressens alors de la surprise dans tes énergies, tu es comme ébahie face à ce que tu découvres. Tu montres ensuite un sourire aux lèvres, et je ressens toujours plein de mouvements dans le bas de ton corps, ainsi que ton ancrage qui se renforce grandement au fur et à mesure que l’énergie dorée agit. L’un de tes guides apparaît alors à coté de toi et me dit : « Elle n’a pas besoin de tourner la tête… juste d’ouvrir les yeux et de regarder les cieux. Il est temps pour elle d’oser s’offrir mieux ».


L’énergie dorée agit encore un moment… Jusqu’à ce que je t’entende : « Reprogrammation opérée » et que celle-ci disparaisse. Tu es alors placée debout dans le cosmos et un rayon d’énergie rouge sort du cœur de Gaïa pour venir nourrir ton chakra racine, tandis qu’un faisceau d‘énergie blanche descend de la Source pour entrer par ton chakra coronal. Les deux faisceaux se rejoignent dans ton chakra du cœur qui se met à rayonner de rose. Tous tes autres chakras s’illuminent ensuite de leurs couleurs respectives et ton intérieur se teinte de reflets blancs très lumineux… Tu écartes les bras sur les côtés et inclines la tête vers les hauteurs les yeux fermés et un sourire aux lèvres. Une grande vague énergétique te traverse alors des pieds à la tête, tandis qu’une Lune apparaît au-dessus de toi dans le Ciel. Tu t’y connectes intérieurement et laisses son énergie entrer par ton 3ème œil. Tu ré-inclines la tête vers le bas et places tes deux mains en geste de prière devant ton cœur afin de remercier intérieurement.


©2018 par La Lueur d'étoile - Tous droits réservés

SIRET : 845 161 884 00018