Soin de Vie(s): Mémoire transgénérationnelle infantile d'abandon et limitation du potentiel global


Mes soins énergétiques racontés : Soin de Vie(s): Mémoire transgénérationnelle infantile d'abandon et limitation du potentiel global


Un rituel est lancé quarante cinq minutes avant le soin, afin de te préparer à le recevoir et de te relier à l’énergie de différentes fréquences et différents cristaux. Les énergies présentes sont particulièrement centrées sur ton chakra du cœur, du plexus solaire et de la gorge. Lorsque le rituel se lance les énergies sont très douces et tempérées, modérées, presque imperceptibles dans les ressentis… Puis, petit à petit je ressens une alchimie qui se lance dans l’abdomen et la cage thoracique, des mouvements qui se font davantage ressentir, mais restent tout de même très doux, langoureux, fluides… L’ambiance est très particulière et ton cœur grand ouvert, il y a un fond de douce mélancolie, nostalgie qui remonte mais teintée d’une grande Beauté, d’une Acceptation totale de ce qui Est et a été… Durant ma préparation d’avant-soin, je te vois être préparée, allongée en apesanteur dans un cosmos étoilé. A côté de toi se tient l’une de tes guides, et à environ un mètre au-dessus de toi est placée une grande étoile brillante et très lumineuse, directement connectée à ton chakra du cœur qui rayonne en continu… Par la suite, des racines provenant du cœur de la Terre apparaissent sous ton corps et s’enroulent autour de tes jambes et de tes bras, renforçant ton ancrage… L’ambiance est là aussi très particulière et hors espace-temps, j’ai l’impression que nous sommes seules au beau milieu des étoiles, dans une bulle totalement coupée du reste de l’Univers.

A l’heure de début de soin, l’image d’une galaxie tournant sur elle-même apparaît au centre de ton chakra du cœur qui est toujours rayonnant et relié à l’étoile au-dessus de toi. Je ressens une pression qui apparaît non loin du nombril, il s’agit d’une charge dense présente dans une zone précise et délimitée. Les racines de la Terre continuent de renforcer ton ancrage et je ressens beaucoup de fourmillements dans tout le bas de mon corps, du bassin jusqu’aux pieds. Un autre de tes guides apparaît à tes côtés, un homme cette fois, qui dégage une belle énergie de Sagesse calme et centrée. Un immense « portail » d’énergie blanche et dorée apparaît alors dans le cosmos un peu plus loin derrière toi, qui nous illumine soudainement et nourrit instantanément tout ton intérieur. Ton corps se met à « vibrer » en fond et en continu, comme une batterie qui se lance en charge. Cette même énergie blanche et dorée apparaît alors dans ton 3ème œil, et une alchimie se lance en parallèle dans ton chakra du cœur où est toujours présente la galaxie tournant sur elle-même. Gaïa renforce encore davantage ton ancrage et je perçois soudain des petits oiseaux rouge passer en volant et en chantant autour de toi avant de disparaître aussitôt. L’immense portail blanc-doré éblouissant se met à grandir encore et à se rapprocher de nous, jusqu’à ce que nous soyons entièrement recouverts de ce blanc immaculé. Je suis alors plongée dans une image entièrement blanche ou rien ne bouge… J’y marche un moment et je ressens dans le même temps ta glande pinéale qui se met à chauffer… Ma température intérieure monte d’un cran, une alchimie se lance dans mon abdomen et une pression apparaît dans ma tête. J’entends : « Stabilisation vibratoire ». Je vois l’image d’un grand arbre généalogique sous mes yeux dans lequel on me fait monter de plus en plus haut le long de son tronc, tandis qu’en parallèle je descends dans les profondeurs de tes énergies. Je comprends que nous descendons / « remontons » au cœur d’une mémoire transgénérationnelle que tu portes dans tes cellules…

J’arrive alors dans le corps d’un tout petit enfant qui ne marche pas encore. Je suis assis par terre et regarde ma jeune mère habillée en grande et large robe, assise à une table à quelques mètres face à moi. Je pleure énormément et tend les bras vers ma mère, qui me regarde parfois du coin de l’œil sans me porter plus d’attention. Je ressens intérieurement au fond de mes tripes et de manière très accru son manque d’intérêt. Je ressens son ennui profond vis-à-vis de moi, la lourdeur de la charge que je représente pour elle, sa non-envie d’être à mes cotés et son manque d’amour, sa non envie d’être en l